La prévention et la gestion des risques psychosociaux

Luttez contre les risques psychosociaux 

Agir sur les risques psychosociaux permet de concilier performance économique et qualité de vie au travail !

Une situation à risque psychosocial ne permet pas de bien faire et de bien vivre son travail.

Que sont les risques psychosociaux?

Les risques psychosociaux comportent différents risques mentaux liés au travail. Ils comprennent les risques liés au stress, les violences d’origine interne ou externe (par exemple le harcèlement moral, et le harcèlement sexuel).

Le terme risques psychosociaux a été créé pour montrer qu’il s’agit d’un risque à part entière, comme les risques physiques dans les entreprises, et qui doit donc être évalué à ce titre dans le document unique de sécurité.

Qu'est-ce que le stress?

« Un état de stress survient lorsqu’il y a un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. Bien que le processus d’évaluation des contraintes et des ressources soit d’ordre psychologique, les effets du stress ne sont pas uniquement de nature psychologique. Il affecte également la santé physique, le bien-être et la productivité de la personne qui y est soumise. » (définition de l’agence européenne pour la sécurité et la santé au travail)

Il y a donc 2 composantes :

  • la perception de la situation
  • des troubles somatiques liés au stress.

Même si la perception est en soi subjective, des troubles objectifs peuvent apparaître.

La prévention et la gestion des risques valorisation RH

Pourquoi agir sur les risques psychosociaux au travail?

Le stress peut être considéré comme le mal du siècle. A lui seul, une étude a montré qu’en 2007, les coûts directs liés au stress à cause du « job strain »* ont été évalués entre 1,9 et 3 milliards d’euros. A cela, il faut rajouter également les coûts indirects, qui sont considérés comme 2 à 4 fois supérieurs, et les coûts induits par d’autres facteurs que le « job strain ».

Agir sur les risques psychosociaux permet de concilier performance économique et qualité de vie au travail :

  • Cela améliore la productivité, la créativité, la qualité des services et des produits
  • Cela diminue l’absentéisme, ce qui permet de ne pas alourdir la charge de travail des autres employés, de ne pas former un nouveau salarié, et de ne payer les coûts liés aux agences de travail temporaire.
  • Cela diminue le turn-over, ce qui permet une pérennité dans les performances
  • Cela préserve la santé physique des employés. Un lien entre risques psychosociaux et santé au travail a été établi. En particulier, ils favorisent l’apparition des troubles musculosquelettiques.
  • Cela améliore l’image de l’entreprise, permettant d’attirer de nouveaux talents.
  • Cela permet également d’éviter les coûts induits par le non-respect de la législation.

La prévention et la gestion des risques valorisation RH

Différentes solutions peuvent être envisagées pour diminuer les risques psychosociaux. On distingue la prévention primaire, la prévention secondaire, et la prévention tertiaire.

Prévention primaire: Prévenir 

Selon le code du travail (L. 4121-1), le risque doit être « combattu à la source ». Il faut éviter le risque. La prévention primaire est la plus efficace. Il s’agit de modifier le fonctionnement de l’organisation de l’entreprise pour éviter les facteurs de risques psychosociaux.  Une réflexion est menée sur l’organisation des tâches, l’autonomie au travail, le management… Ce type d’interventions est la plus efficace, ses effets sont plus durables.

Prévention secondaire: Protéger

Certaines situations engendrant des risques psychosociaux ne peuvent être évitées. Il s’agit de limiter les effets des risques psychosociaux sur les salariés, avant qu’il y ait des conséquences pathologiques. On pense notamment aux employés qui ont du contact avec de la clientèle.
Dans ce cas de figure, une prévention primaire n’est pas possible.
On cite fréquemment des actions telles que la formation des salariés au stress, la formation des salariés à certaines techniques de travail.

Prévention tertiaire: Réparer

Quand le stress s’est installé depuis longtemps dans les entreprises, certains salariés sont en souffrance psychologique. Une réponse immédiate consiste à faire de la prévention tertiaire. Il s’agit d’aider la personne à résoudre la situation, de l’écouter de manière neutre pour l’aider à trouver des solutions à ce problème, pour résoudre et limiter l’aggravation des troubles.
Une personne en dehors de l’entreprise permet une impartialité totale par rapport à la situation.
Des prises en charge par des psychologues, psychothérapeutes sont généralement des réponses adaptées à ce genre de situation, ou l’adaptation du poste de travail pour le salarié en question.

Pour plus amples informations, n’hésitez pas à consulter notre cabinet Valorisation RH .

10A rue Haute - 57370 HANGVILLER